Faire TIPI : faire la paix avec ses émotions

Faire la paix avec ses émotions, c’est possible.

Comment ne pas se laisser déborder par une colère, ne pas se laisser envahir par une angoisse ou une phobie ? Pratiquer Tipi, la Technique d’identification des peurs inconscientes.

Derrière cet acronyme bizarre se cache une trouvaille géniale et simple, que la neurobiologie moderne a confirmé il y a peu : les émotions sont l’effet de l’activation d’un circuit chimique dont la durée de vie ne dépasse pas quelques minutes. Le temps joue donc pour nous.

Que faire pendant ces quelques minutes ? Luc Nicon, chercheur en pédagogie, a découvert le processus Tipi au cours de nombreuses rencontres avec des jeunes et des adultes. Il a observé qu’en se contentant d‘observer les sensations physiques produites dans le corps par la colère, la tristesse ou la peur, ces sensations disparaissaient toutes seules, et cela en un temps maximum de deux minutes.

Observer, c’est à dire porter toute notre attention sur les sensations dans notre corps à cet instant.

Ensuite, la paix revient. Le cerveau peut recommencer à réfléchir plus sainement, sans risque de faire des choix hasardeux ou de prononcer des paroles que l’on regretterait par la suite.

Tipi est déjà utilisé depuis de nombreux siècles dans la méditation de pleine conscience : en apprenant à observer physiquement ce que produisent nos émotions, sans chercher à les fuir où à modifier ce qui nous arrive, nous constatons qu’elles disparaissent toutes seules au bout de quelques dizaines de secondes.

Les émotions ne durent pas. Elles surgissent sans prévenir, puis elles s’éloignent. Comme des nuages noirs dans un ciel d’orage. Tipi nous permet d’apprendre à les connaître et donc, de ne plus les craindre ni de nous laisser submerger par elles.

C’est aussi simple que de se brosser les dents : Tipi est un geste d’hygiène émotionnelle, à pratiquer autant de fois que nécessaire et à transmettre aux ados et aux enfants.

Plus on pratique Tipi, plus cela devient facile et naturel. Il suffit de suivre précisément le protocole décrit dans la vidéo ci-dessous et de goûter la joie d’être plus libre face aux émotions.

 

 

A lire en complément : l’article du Figaro Santé sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *